AGIR ICI ET MAINTENANT



 

Adoptez, n’achetez pas !


Info diffusée par l'association :

One voice
Voir le site


Toutes les infos de One voice

Sur le même thème

Protection animale

Action

Agir au quotidien

Animaux domestiques


 

Le commerce des animaux de compagnie est cruel sous bien des aspects.

Il est difficile de résister à ce "gentil p’tit chien dans la vitrine". Pourtant, ceux qui aiment les animaux et sont à la recherche d’un compagnon devraient ne jamais s’approcher des animaleries et de certains éleveurs. Le commerce des animaux de compagnie est cruel sous bien des aspects.

Sommaire :

  • Où adopter ?
  • Attention à l’arnaque aux chiots sur l’internet !
  • Acheter dans une animalerie n’est pas une bonne action. Cela alimente les traffics et l’élevage concentrationnaire.
    Un animal n’est pas une marchandise...

    Préférez l’adoption, qui aide les refuges à vivre et à continuer leur travail (malheureusement) nécessaire.

    Et n’oubliez pas qu’un animal ne s’offre pas. Son acquisition doit se faire de manière réfléchie, étant donné les responsabilités qui en découlent.

    Extrait sur le site de One Voice :

    "De plus en plus de chiots et de chatons arrivent par camions des pays de l’Est chez des "éleveurs-vitrines". Après la séparation précoce d’avec leur mère - qui, elle, reste dans l’enfer des élevages intensifs - et un voyage harrassant, parfois de milliers de kilomètres, ils parviennent en France où leurs prix très bas procurent de gros bénéfices, même avec une mortalité élevée. Et personne ne se doute de leur provenance, ni de l’enfer entretenu par le commerce de ces animaux si mignons."

    - En savoir plus sur les animaleries et les droits des animaux domestiques sur le site de One Voice.

    Où adopter ?

    - Le site de l’association SAUVE, qui recueille des chats à adopter. Le parrainage permet aussi d’accueillir plus de chats. Les dons permettent de les entretenir correctement et de maintenir la structure.

    - Tous les samedi à Paris, à la clinique vétérinaire du 9 rue Civiale (10ème arrondissement), ont lieu les journées d’adoption de chats (le local est généreusement prêté par l’association Bourdon).
    Source : http://www.respectons.com/.

    - Chats libres de Colomiers (Hte Garonne)
    Refuge receuillant chats blessés, abandonnés, perdus, etc...ayant pour but de leur trouver un nid douillet et une main caressante en échange de beaucoup d’amour.
    "Tous les chats sont stérilisés, vaccinés et identifiés. pour certains, ceux qui ont perdu confiance en l’homme, nous les sociabilisons et lorsqu’ils sont prêts, tous nos petits protégés sont mis à l’adoption. Vous pouvez venir faire leur connaissance sur notre site. Même si vous cherchez un chaton, nous pourrons faire votre bonheur. Ils vous attendent.

    - Chiens à adopter, refuges soutenir : les sites de l’association l’Association "Une nouvelle chance".

    - Des annonces et des liens pour l’adoption sur le site Animauzine, rubrique "Animaux de compagnie" et "Adoptions".

    - L’école du chat de Roubaix.
    "Nous recueillons des chats et chatons de particuliers jetés à la rue qui ne peuvent survivre par eux même. Ils sont remis sur pattes par l’association, soignés, nourris, câlinés en attendant de nouveaux maîtres qui eux prendront l’engagement de s’en occuper et de les aimer".

    Attention à l’arnaque aux chiots sur l’internet !

    Méfiez-vous des escrocs qui offrent des chiots à l’adoption sur l’internet. Des organisations tentent d’encourager l’adoption d’animaux de refuge par des récits pathétiques ou un risque d’euthanasie imminente. "Sous le slogan « Sauvez des chiots de la mort », un site web belge de l’Animal Welfare Ambassade tente d’attirer des personnes désireuses d’acheter un chiot « menacé de mort », à un prix de 200 euros. De fil en aiguille, les victimes qui répondent à l’appel sont sollicitées à de multiples reprises pour payer de soi-disant frais de rapatriement de l’animal."

    - Source : lesoir.be du mercredi 20 août 2008.

     

    Date ref : 31 décembre 2003
    Info en ligne depuis le 6 janvier 2004
    Mise à jour le 8 septembre 2008
    Article consulté 2506 fois.

    Réagir à cet article : poster un commentaire