AGIR ICI ET MAINTENANT



 

Tous a vélo a Magny-cours contre le grand prix de France de Formule 1

Dans la rubrique


Agenda / Manifs

Sur le même thème

Ecologie

Politique

France

Action ponctuelle

Action

Protester

Vélo


 

Organisé cette année avec l’argent des contribuables !

Casseurs de pub milite depuis cinq ans pour la suppression du Grand Prix de France de Formule 1 à Magny-Cours.

"En novembre, nous nous réjouissions de l’annonce que la compétition ne pourrait avoir lieu en 2004 : la fréquentation du Grand prix est en baisse, les comptes de la course sont déficitaires...

Ce concours nique-la-planète allait disparaître... mais c’était sans compter sur les socialistes de la Nièvre, qui ont donné deux millions d’euros de subventions au concours via Conseil général, avec l’aide de Jean Pierre Soisson, ex-président de Conseil régional de Bourgogne...

Au total, ce sont 7 millions d’euros qui ont été offerts par les collectivités locales à la F1 !
Voilà comment les socialistes prennent les sous des crèches, des écoles, des hôpitaux pour financer les loisirs scandaleux, paroxysme du gâchis et de la pollution, d’une vingtaine de jeunes milliardaires.

Alors, tous à Magny-Cours le 4 juillet !

Rendez-vous à bicyclette à 10 heures au Conseil Général de la Nièvre, rue de préfecture, à Nevers. Nous passerons dire bonjour au local du PS avant de pédaler jusqu’au circuit !"

En savoir plus.

- Voir aussi : Supprimez le Grand-Prix de France de Formule 1.

Mise à jour : Voir un compte-rendu ("Les grands médias à la botte de Schumacher" [1]) et des photos de la manifestation

 

Date de l'évènement : 4 juillet 2004
Publié le 18 juin 2004
Mis à jour le 25 mars 2007
Article consulté 1222 fois.

 


Notes :

[1] "Le Journal du centre est malheureusement révélateur de l’état de la presse régionale, transformée généralement en véritable feuille de propagande aux mains des pouvoirs économiques et politiques, locaux et nationaux, et à l’esprit critique aussi aiguisé que la presse roumaine sous le règne Ceaucescu."

 

Réagir à cet article : poster un commentaire