AGIR ICI ET MAINTENANT



 

SMS : appel au boycott national le 9 mai 2004 !


Info parue le 9 mai 2004 dans :

Que Choisir
Voir le site


Tous les articles dans Que Choisir


Sur le même thème

Consommation

Action ponctuelle

Boycott


 

L’UFC-Que Choisir constate que les opérateurs ne sont pas décidés a baisser leurs prix et organise un boycott national le dimanche 9 mai 2004.

Mise à jour : "Un quart des usagers ont boycotté les SMS"

L’UFC-Que Choisir, première association de consommateurs en France, appelle au boycott des SMS le dimanche 9 mai 2004.

Objectif : bénéficier d’un prix plus juste à 3 ou 4 centimes le message car un SMS ne coûte que 2 centimes à l’opérateur.

L’UFC-Que Choisir appelle tous les consommateurs à exprimer leur mécontentement et leur volonté de ne plus être surfacturés en signant également la pétition nationale et en la diffusant largement à leur entourage. Cette protestation permettra de faire efficacement pression sur les opérateurs et les pouvoirs publics.

En effet, après 6 mois d’étude, l’UFC-Que Choisir peut révèler que chaque opérateur réalise la marge exorbitante de 80,2 % sur chaque envoi de mini-message qui ne lui coûte en fait que... 0,02 euro ! Avec un SMS au prix unique de 0,15 euro, les opérateurs ont donné l’illusion, à la jeunesse en particulier, d’un "juste prix". Profitant de l’engouement pour ce mode de communication, les opérateurs maintiennent en dehors de toute concurrence ce prix inique depuis 1999.

Le soutien du plus grand nombre est indispensable pour faire pression sur les trois opérateurs.

Cette mobilisation s’accompagne d’une saisine du Conseil de la Concurrence pour abus de position dominante conjointe et d’une action commune avec d’autres associations européennes.

La pétition et des informations complémentaires.

Voir aussi : "SMS : dites non à la surfacturation !".

 

Date ref : 9 mai 2004
Info en ligne depuis le 5 mai 2004
Mise à jour le 25 juin 2004
Article consulté 1015 fois.

 

Réagir à cet article : poster un commentaire