AGIR ICI ET MAINTENANT



 

Bush ferait mieux de combattre les coupes illégales, pas Greenpeace !


Info diffusée par l'association :

Greenpeace
Voir le site


Toutes les infos de Greenpeace

Sur le même thème

Ecologie

Politique

Action ponctuelle

Action

Protester


 

Aux Etats-Unis, le gouvernement du président George Bush a traîné Greenpeace devant les tribunaux suite à une action de protestation pacifique visant à dénoncer l’abattage illégal de bois en Amazonie.

Mise à jour : Greenpeace acquitée le 19 mai !

Pour la première fois dans son histoire, le bureau américain de Greenpeace est taxé d’organisation criminelle.

C’est le monde à l’envers !

En avril 2002, deux militants américains de Greenpeace ont abordé en Floride le "Jade". Ce bateau transportait de l’acajou abattu illégalement dans la partie brésilienne de l’Amazonie. Munis de banderoles marquées du texte "President Bush : Stop illegal Logging" (Mr Bush, arrêtez les abattages illégaux de bois) et de combinaisons bien reconnaissables, ils ont immédiatement signifié à l’équipage que leurs intentions étaient on ne peut plus pacifiques.

Malgré cela, les autorités américaines ont considéré qu’il s’agissaient là d’une action criminelle. Sous la direction de John Ashcroft, la justice américaine a accusé Greenpeace d’abordage illégal d’un bateau et de conspiration. Des amendes de 10.000 dollars par plainte pendent maintenant au nez de Greenpeace Amérique. Quant aux contrebandiers, ils ont pu poursuivre leur voyage avec leur cargaison de bois tropical illégal.

Le 17 mai 2004, le procès débutera à Miami. Pour la première fois, le gouvernement américain traînera une organisation en justice parce qu’elle a fait usage de sa liberté de parole. Des organisations des droits de l’homme et des politiciens américains déplorent le fait que l’administration Bush poursuive ceux qui la critiquent.

Plutôt que de poursuivre des manifestants pacifistes, Mr Bush devrait s’en prendre aux véritables coupables : ceux qui contribuent au commerce illégal du bois.

Soutenez le bureau américain de Greenpeace en envoyant un courriel au président Bush lui demandant de poursuivre les acteurs du commerce illégal du bois et pas Greenpeace !

Vous pouvez envoyer votre mail au Président Bush en anglais en cliquant ici

Lire l’introduction et une traduction du courriel de protestation en français : cliquez ici

Plus d’informations sur l’affaire Bush/Greenpeace

 

Info en ligne depuis le 14 mai 2004
Mise à jour le 9 juin 2004
Article consulté 927 fois.