AGIR ICI ET MAINTENANT


 

Désodorisants d’intérieur : à proscrire de toute urgence !


Info parue dans :

Que Choisir
Voir le site


Tous les articles dans Que Choisir


Sur le même thème

Ecologie

Consommation

Tests et comparatifs

Infos conso


 

Diffuseurs, bougies parfumées, encens... sont dangeureux pour la santé !

"Les résultats de tests effectués par l’UFC-Que Choisir sur 35 désodorisants d’intérieur sont véritablement alarmants.

Un grand nombre de produits testés parmi les plus connus sur le marché chargent l’air ambiant de substances chimiques dangereuses à des niveaux incroyablement élevés.

Quant à la concentration de ces substances dans l’air intérieur, elle dépasse souvent tous les seuils recommandés par les organismes de santé publique nationaux ou internationaux."

Lire l’article de Que Choisir

L’UFC-Que Choisir déconseille l’utilisation des diffuseurs, bougies, encens [1]... quel que soit leur conditionnement et le mode de diffusion. Les femme enceintes et les personnes agées sont les plus fragiles face à cette pollution [2].

Un comparatif des produits testés est disponible dans le numéro de novembre de Que Choisir [3].

Le protocole de test utilisé

Mais autant ne pas en utiliser du tout, c’est inutile et polluant !

 

Info en ligne depuis le 29 novembre 2004
Mise à jour le 15 décembre 2004
Article consulté 1467 fois.

 


Notes :

[1] Les adeptes de naturel, qui font confiance aux bougies et à l’encens, ont "tout faux", relève Que Choisir. "Brûler de l’encens, c’est à peu près comme respirer au plus près d’un pot d’échappement". Quant à la paraffine des bougies, c’est un sous-produit du pétrole qui émet nombre de polluants pendant la combustion. Le "European respiratory journal" dresse le même constat dans une étude publiée vendredi : l’air des églises dépasse largement les concentrations admises pour l’air extérieur par l’Union européenne.
Un produit traditionnel, comme le Papier d’Arménie, qui se vante d’être le "plus ancien assainissant naturel", charge en réalité l’air en formaldéhyde et benzène.

[2] Communiqué de l’UFC du 14/11/04 : "’UFC-Que Choisir a appris mardi 23 novembre la décision de TF1 entreprises de retirer immédiatement de la vente les bâtons d’encens (Ushuaïa) rejoignant ainsi celle déjà prise par Monoprix. L’association se félicite de ces initiatives. Les tests réalisés par l’association sur ces produits avaient en effet révélé les dangers que leur utilisation faisait courir à la santé des consommateurs."

[3] Voir aussi un article citant les produits les moins bien placés.

 

Réagir à cet article : poster un commentaire