AGIR ICI ET MAINTENANT


 

Lycéens : cerveaux disponibles pour le Medef


Info diffusée par l'association :

ATTAC
Voir le site


Toutes les infos de ATTAC

Sur le même thème

Economie

Protester


 

Depuis septembre, la société " Mémoactu" adresse un courrier publicitaire aux établissements et aux classes pour leur proposer un abonnement à une "newsletter des lycéens", concoctée en partenariat avec le site de l’institut de l’entreprise.

"Patrick Le Lay n’est pas seul...

Le ministère de l’Éducation nationale prépare, lui aussi, les cerveaux...

Nous savions déjà que le ministère de l’Éducation nationale avait établi un partenariat avec l’institut de l’entreprise ( émanation du MEDEF) pour "former" les professeurs de sciences économiques et sociales.

Depuis septembre, la société " Mémoactu" adresse un courrier publicitaire aux établissements et aux classes pour leur proposer un abonnement à une "newsletter des lycéens". Ce courrier mentionne que l’opération est organisée " avec l’accord du Ministère de l’Éducation nationale et en partenariat avec Melchior " (rappelons que Melchior est le site "pédagogique" de l’ institut de l’entreprise). Mémoactu demande un chèque global de 120 euros pour un an d’abonnement ; les adresses e-mail des élèves intéressés lui sont également communiquées. (NDLR : cette pratique est totalement illégale. Cette société, certainement par crainte de poursuites judiciaires vient d’y renoncer et annonce sur son site www.memoactu.com : « Mode de diffusion à partir du mois de décembre : pour des raisons juridiques et pratiques, les élèves ne trouveront plus les numéros de MEMOACTU dans leur boîte e-mail mais directement sur notre site. »)

L’objet social de Mémoactu est de "fournir un service de synthèse et de traitement de l’actualité à des personnes qui n’ ont pas le temps de la connaître".

Le ministère de l’ Education nationale fait ainsi de la "pub" à une société qui vend un résumé de l’actualité vue par le MEDEF.

Bel exemple de neutralité, d’ éducation à la citoyenneté, de défense d’une information objective !

ATTAC adressera un courrier au Ministre de l’Éducation nationale afin de dénoncer cette complaisance envers des entreprises privées et demandera l’interdiction de cette proposition d’abonnement à une " newsletter des lycéens" au sein des établissements publics. Cette intrusion publicitaire, marchande et idéologique contrevient au principe de neutralité scolaire.

ATTAC rappellera au Ministre qu’il est de son devoir de faire respecter le principe de neutralité de l’ école.

Christiane Levilly, d’après une information communiquée par Régine Tassi (ATTAC, commission marchandisation de l’École)"

Source : RAP-À-TOILE N° 48 - NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2004.

 

Info en ligne depuis le 7 décembre 2004
Article consulté 1084 fois.

Réagir à cet article : poster un commentaire