AGIR ICI ET MAINTENANT


 

Partir travailler à l’étranger


Info diffusée par l'association :

Coordination Sud
Voir le site


Toutes les infos de Coordination Sud

Sur le même thème

Pratique

Voyage

Travail


 

De 15 jours à 24 mois, quelques pistes pour trouver des missions à l’étranger ou dans les DOM TOM, en entreprise, dans une administration ou avec une ONG

Sommaire :

  • Partir 15 jours avec une ONG
  • Partir jusqu’à 6 mois
  • De 6 à 24 mois
  • De 12 à 24 mois, dans les DOM TOM
  • D’autres pistes
  • Sources d’information
  • Partir 15 jours avec une ONG

    L’ONG Planète Urgence [1] propose à tout public des missions de 15 jours à trois semaines en Afrique, Amérique du sud, Indonésie, Liban...

    En fonction de vos compétences et de vos affinités, choisissez une mission "environnement" (protection de la vie sauvage, soutien à la recherche...) ou une mission "développement" (animation socio-éducative, informatique, soutien aux femmes...) grâce au moteur de recherche du site, puis postulez en ligne pour la ou les missions qui vous intéressent.

    Un chargé de mission vous contacte rapidement pour faire le point sur votre projet.

    Le principe est celui du bénévolat : vous financez vous-même votre mission (1500 euros), ou avec de la chance vous la faites financer par votre entreprise. Tous vos frais feront cependant l’objet d’une réduction d’impôts de 66%, comme pour toute donation à une association.

    Vous partez pendant votre temps libre ou vos congés.

    Consultez le site de Planète Urgence pour en savoir plus : missions, témoignages, philosophie de l’association...

    Ou contactez-moi si vous souhaitez avoir un retour d’expérience (je suis partie avec PU en mission développement en Afrique).

    Partir jusqu’à 6 mois

    Si vous êtes salarié, avec au minimum 12 mois d’ancienneté, vous pouvez demander un "congé de solidarité internationale" qui vous permet de participer à une mission de solidarité à l’étranger auprès d’associations de solidarité internationale.

    Vous devez trouver votre mission (pour une durée maximale de 6 mois) auprès d’une association parmi les 141 associations de solidarité internationale bénéficiaires de ces dispositions [2] (voir la liste des 141 associations - fichier RTF disponible sur le site de Coordination Sud), puis faire la demande de congés à votre employeur (qu’il peut refuser "s’il estime qu’il aura des conséquences préjudiciables à la production et à la marche de l’entreprise").

    La loi ne prévoit pas le statut de la personne qui part en mission, ce peut donc êtres salarié, volontaire ou bénévole.

    Pendant la durée du congé, le contrat de travail est suspendu et à l’issue du congé, vous retrouvez votre précédent emploi ou un emploi similaire assorti d’une rémunération au moins équivalente.

    Plus d’infos sur le site de Coordination Sud.

    De 6 à 24 mois

    Le Volontariat International en Entreprise ou Administration : VIE ou VIA, est ouvert aux jeunes chercheurs d’emploi entre 18 et 28 ans.

    Il s’agit de partir pour une mission professionnelle à l’Etranger tout en bénéficiant d’un statut public protecteur en étant placé sous la tutelle de l’Ambassade de France du pays d’accueil.

    Le volontaire international est rémunéré, entre 1 100 € et 2 900 € nets par mois, selon le pays et sans distinction de niveau d’études. Cette rémunération est exonérée des charges sociales et de l’impôt sur le revenu. Une couverture sociale est acquise 24h/24 : les frais médicaux et chirurgicaux, l’assistance rapatriement et la responsabilité civile.
    A votre retour, vous retrouvez vos droits à la sécurité sociale et validez votre période de Volontariat International au titre du régime de retraite.

    De nombreuses offres sont consultables sur CIVI, le site officiel du VIE / VIA. Vous pouvez également y déposer votre CV et trouver un tas de conseils et de ressources pour prospecter vous-mêmes des entreprises françaises à l’étranger.

    Une alerte e-mail personnalisable vous permet d’être immédiatement informé de la publication d’une nouvelle offre susceptible de vous intéresser.

    Attention, il est nécessaire de s’inscrire en tant que candidat sur le site du CIVI avant ses 28 ans. Ensuite, vous avez jusqu’à la veille de vos 29 ans pour signer un contrat.

    Le site CIVI - volontariat international.

    De 12 à 24 mois, dans les DOM TOM

    Le volontariat civil à l’aide technique est lui aussi réservé aux jeunes de moins de 29 ans, mais restreint au cadre français : les VAT sont affectés dans les départements, collectivités territoriales et territoires d’outre-mer.

    Des emplois d’ingénieurs, d’enseignants, de techniciens, de cadres administratifs et de chercheurs sont ouverts dans de nombreux secteurs d’activités.

    Toute personne intéressée par un VAT doit prendre contact avec la préfecture, le haut commissariat du lieu d’affectation souhaité et éventuellement le bureau de l’aide technique du ministère de l’outre mer et envoyer un dossier de candidature.
    L’acceptation de cette candidature dépendra des besoins sur place.

    L’accomplissement du VAT donne droit à une indemnité mensuelle exonérée de l’impôt sur le revenu, aux prestations nécessaires à la subsistance, à l’équipement et au logement du volontaire.

    Toute l’info sur la page du Ministère de l’Outre-Mer consacrée au Volontariat à l’Aide Technique.

    D’autres pistes

    - Le Service Volontaire Européen, destiné aux jeunes de 18 à 25 ans ressortissants de l’Union Européenne pour des missions entre 6 et 12 mois, dans des organisations à but non lucratif ou des collectivités territoriales. Les volontaires reçoivent un argent de poche versé par la Commission européenne à l’organisation d’accueil.

    - Les chantiers et missions internationales bénévoles, sans limite d’âge, à préparer au moins 6 mois à l’avance. En général, aux frais du participant.

    - Les offres d’emploi en ONG sur le site Coordination sud.

    - Postuler dans diverses associations et ONG pour une mission sur le terrain (ex. les missions "nature" du WWF).

    - Le congé sabbatique : mode d’emploi sur le site Lonely Planet.

    Sources d’information

    Dossier "Agir avec les ONG" de Coordination Sud.

    Le site de la MFE (Maison des Français de l’étranger) est le "portail institutionnel de l’expatriation". Des guides à consulter en ligne ou à commander, une liste de sites utiles sur l’expatriation, un forum... Tout ce qu’il faut savoir avant le départ (et pour le retour).

    Le site du guide du Routard vous renseigne sur un certain nombre de destinations (Climat, culture, itinéraires conseillés, livres de route, santé et sécurité etc.). Son forum permet d’échanger des informations pas seulement touristiques.

    Voir aussi : articles et sites sur le thème du "voyage" sur ce site.

     

    Info en ligne depuis le 24 février 2005
    Mise à jour le 3 juin 2005
    Article consulté 20117 fois.

     


    Notes :

    [1] Planète Urgence est une ONG de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et non confessionnelle régie par la loi de 1901.

    [2] Un arrêté du 16 juillet 1996 fixe la liste des 141 associations de solidarité internationale bénéficiaires de ces dispositions.

    Réagir à cet article : poster un commentaire