AGIR ICI ET MAINTENANT


 

Semaine internationale contre l’irradiation des aliments 2007


Info diffusée par l'association :

Action Consommation
Voir le site


Toutes les infos de Action Consommation

Sur le même thème

Ecologie

Consommation

Action ponctuelle

Action

Pétition

Acheter responsable

Alimentation


 

Cyberaction pour interpeller les ministres

L’irradiation des aliments pose de graves problèmes justifiant l’application du principe de précaution. Des associations et syndicats demandent l’interdiction du procédé et, dans les plus brefs délais, l’étiquetage obligatoire des aliments concernés. Soyez vigilant dans vos achats et participez à la mobilisation.

Sommaire :

  • Contre l’irradiation des aliments
  • Campagne contre l’irradiation des aliments par Action consommation
  • Contre l’irradiation des aliments

    A l’occasion de la Semaine Internationale contre l’Irradiation des Aliments qui se tiendra du 19 au 25 novembre 2007, les associations du Collectif Français contre l’Irradiation des Aliments se mobilisent pour interpeller les institutions et informer les citoyens et consommateurs sur cette technologie de la mondialisation méconnue.

    Au niveau mondial, l’irradiation est autorisée et normalisée pour tous types d’aliments par le Codex Alimentarius – référence pour les échanges internationaux et la régulation des conflits à ce niveau – en se référant aux avis et rapports de la Commission mixte OMS/FAO/AIEA (l’AIEA ayant pour mission de promouvoir les usages pacifiques de l’énergie nucléaire). L’Union Européenne, qui s’est dotée d’une réglementation restrictive (tout en autorisant des dérogations), peine à en assurer le contrôle. En France, qui autorise l’irradiation de très nombreux produits, les contrôles sont presque inexistants. Pourtant, l’usage de cette technologie se répand de façon insidieuse, notamment dans des pays fortement exportateurs de denrées alimentaires (Chine, Brésil, Inde, etc.) tandis que les Etats-Unis multiplient les accords bilatéraux spécifiques favorisant l’installation d’unités d’irradiation et les échanges commerciaux d’aliments irradiés. Quelques multinationales agro-industrielles, qui dominent l’essentiel d’un marché mondial très profitable, bénéficient des normes définies par les institutions internationales et régionales, calibrées pour les productions industrielles – sous couvert de sécurité sanitaire pour les consommateurs. L’irradiation des aliments, instrument méconnu (mais en plein développement) de la mondialisation de la production et des échanges agroalimentaires, en est un exemple édifiant, avec des conséquences sanitaires, environnementales et socio-économiques redoutables.

    Tandis que le nombre d’installations d’irradiation dans le monde s’accroît et que le volume d’aliments irradiés commercialisés dans les pays de l’Union européenne est inconnu - a fortiori en France -l’inefficacité de la réglementation européenne, et le manque de contrôles - notamment en France, sont très inquiétants.

    D’autant que nous manquons de données sur les risques pour la santé liés à la consommation d’aliments irradiés.

    Cette action vise à interpeller 4 ministres et à demander :

    - Des contrôles significatifs par la DGCCRF à l’importation et à la commercialisation, et l’application de sanctions sévères aux industriels en cas de fraude ;
    - La modification de la liste des aliments autorisés en France, de telle façon que celle-ci se conforme à la liste de l’Union européenne ;
    - L’attribution de fonds pour une recherche, indépendante et transparente, sur les effets pour la santé de la consommation d’aliments irradiés.

    - Participer à la Cyberaction

    - Collectif français contre l’irradiation des aliments

    Campagne contre l’irradiation des aliments par Action consommation

    Janvier 2005

    L’irradiation des aliments pose de graves problèmes justifiant l’application du principe de précaution. Des associations et syndicats demandent l’interdiction du procédé et, dans les plus brefs délais, l’étiquetage obligatoire des aliments concernés. Soyez vigilants dans vos achats et participez à la mobilisation.

    "A l’occasion de la Semaine internationale d’action contre l’irradiation des aliments (21/28 novembre), une dizaine d’associations et de syndicats lancent une grande campagne d’opinion pour obtenir l’interdiction de ce procédé et, dans les plus brefs délais, l’étiquetage obligatoire de tous les aliments qui ont été irradiés ou dont certains composants ont été irradiés. En effet, l’irradiation des aliments pose de graves problèmes (voir ci-dessous), avérés ou encore en débat, justifiant l’application du principe de précaution.

    L’industrie de l’irradiation cherche à faire de la désinformation en substituant au terme d’ "irradiation" les termes de "ionisation" ou même de "pasteurisation à froid", ce qui relève de l’escroquerie scientifique.

    Les organisations signataires :
    - appellent les citoyens à faire preuve de la plus grande vigilance, en particulier au moment des achats alimentaires des fêtes de fin d’année, en exigeant notamment des informations précises dans les grandes surfaces.
    - encouragent les citoyens à effectuer leurs achats directement auprès des producteurs ou chez des commerçants de proximité qui peuvent garantir l’origine non irradiée de leurs marchandises : produits de l’agriculture paysanne, produits bios etc…
    - appellent les citoyens à la mobilisation le samedi 5 mars 2005 : des manifestations simultanées seront organisées devant les installations qui pratiquent ou promeuvent l’irradiation des aliments (situées près de : Paris, Lyon, Marseille, Nantes, Troyes, Le Mans, Bordeaux, etc…)

    La campagne d’opinion lancée vise à faire savoir aux citoyens que :
    - entre leur production et le moment où ils sont mis en vente, de nombreux aliments (volaille, cuisses de grenouilles, herbes aromatiques, crevettes surgelées, poissons, fruits et légumes,... ) subissent un processus d’irradiation (fait ignoré par la grande majorité des citoyens)
    - l’irradiation provoque l’apparition dans les aliments de composés chimiques fortement suspectés de favoriser les cancers et les problèmes génétiques
    - l’irradiation permet de donner plus longtemps une bonne apparence aux aliments alors que, en réalité, elle en dégrade les qualités nutritives.
    - par l’irradiation des aliments, les multinationales de l’agroalimentaire allongent artificiellement la durée de vie des aliments ce qui leur permet de délocaliser les productions au détriment des agriculteurs du Nord et du Sud tout en contribuant à aggraver le réchauffement climatique de la planète.
    - l’industrie de l’irradiation des aliments met en danger les riverains des centrales d’irradiation et plus largement des dizaines de milliers de personnes du fait des fréquents transports de matières radioactives.
    - Des aliments produits dans de bonnes conditions sanitaires et commercialisés dans des délais raisonnables n’ont pas besoin d’être irradiés."

    Associations signataires :
    Confédération paysanne - MDRGF - Criirad - Réseau "Sortir du nucléaire" - Public Citizen - Action Consommation - Biocoop - Fédération Nature et Progrès - Les Amis de la Terre - ATTAC

    En savoir plus sur le site d’Action Consommation

    Signez la pétition en ligne (attention, il faut valider sa signature via le mail qui vous est adressé).

     

    Info en ligne depuis le 21 novembre 2007
    Article consulté 1275 fois.

    Réagir à cet article : poster un commentaire