AGIR ICI ET MAINTENANT


 

Big brother à la maternelle


Info parue dans :

Alternatives économiques
Voir le site


Tous les articles dans Alternatives économiques


Sur le même thème

Politique

France

Action ponctuelle

Action


 

Appel en réponse à l’expertise INSERM sur le trouble des conduites chez l’enfant

Le gouvernement prépare actuellement un plan de prévention de la délinquance qui prône notamment une détection très précoce des « troubles comportementaux » chez l’enfant, censés annoncer un parcours vers la délinquance.

Sommaire :

  • Mise à jour décembre 2006 : le débat scientifique et de société a porté ses fruits
  • L’eugénisme, ou l’autre visage de Sarkozy
  • Les « troubles de la conduite » seraient repérables dès l’âge de trois ans. Une expertise de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), publiée en septembre 2005, préconise leur dépistage en crèche ou en école maternelle. Afin d’y répondre par des thérapies cognitives ou comportementales, voire par l’usage de médicaments dès six ans.

    La pétition « Pas de zéro de conduite pour les enfants de trois ans », lancée par des psychologues et des professionnels de la petite enfance, a recueilli plus de 160 000 signatures. Elle dénonce notamment « la confusion entre malaise sociale et souffrance psychique » entretenue par l’Inserm.

    "Le gouvernement prépare actuellement un plan de prévention de la délinquance qui prône notamment une détection très précoce des « troubles comportementaux » chez l’enfant, censés annoncer un parcours vers la délinquance. Dans ce contexte la récente expertise de l’INSERM, qui préconise le dépistage du « trouble des conduites » chez l’enfant dès le plus jeune âge, prend un relief tout particulier.

    Les professionnels sont invités à repérer des facteurs de risque prénataux et périnataux, génétiques, environnementaux et liés au tempérament et à la personnalité. Pour exemple sont évoqués à propos de jeunes enfants « des traits de caractère tels que la froideur affective, la tendance à la manipulation, le cynisme » et la notion « d’héritabilité (génétique) du trouble des conduites ». Le rapport insiste sur le dépistage à 36 mois des signes suivants : « indocilité, hétéroagressivité, faible contrôle émotionnel, impulsivité, indice de moralité bas », etc. Faudra-t-il aller dénicher à la crèche les voleurs de cubes ou les babilleurs mythomanes ?"

    - Lire la suite du texte et signer la pétition « Pas de zéro de conduite pour les enfants de trois ans ».

    - Source : l’agenda d’Alternatives Economiques.

    Mise à jour décembre 2006 : le débat scientifique et de société a porté ses fruits

    L’Inserm vient d’annoncer une refonte de ses méthodes d’expertises dans le domaine de la santé psychique. Le débat scientifique et de société impulsé par "Pas de 0 de conduite pour les enfants de 3 ans" a donc porté ses fruits. (...)

    - Lire la suite du communiqué de presse du 11 décembre 2006.

    Communiqué de presse des Verts du 10 avril 2007

    L’eugénisme, ou l’autre visage de Sarkozy

    Les Verts s’indignent des déclarations de M. Sarkozy paru dans Philosophie magazine où il assurait "incliner (...) à penser qu’on naît pédophile". Quant au suicide des jeunes, il déclarait : "Ce n’est pas parce que leurs parents s’en sont mal occupés ! Mais parce que, génétiquement, ils avaient une fragilité". Ainsi, M. Sarkozy soutient-il l’idée selon laquelle les enfants naissent dangereux pour les autres ou pour eux-mêmes.

    Après avoir été mis en échec par un groupe de spécialistes qui ont lancé la pétition "Pas de zéro de conduite pour les enfants de 3 ans"quand l’ex-ministre proposait la détection précoce de troubles du comportement pour prévenir la délinquance, nous retrouvons dans cette nouvelle démarche un eugénisme qualifié à juste titre d’"extrêmement dangereux" par Christine Bellas-Cabane, présidente du Syndicat national des médecins de la protection maternelle et infantile (SNMPMI).

    L’eugénisme, ou l’autre visage de Sarkozy

    Communiqué de presse des Verts du 10 avril 2007 :

    "Les Verts se scandalisent du mépris avec lequel l’ancien ministre traite les travailleurs sociaux, les associatifs et les parents de millions d’enfants qui, chaque jour, réalisent un travail de prévention et tentent d’instaurer un dialogue afin que les violences contre autrui ou contre soi cessent.

    Le monde selon M. Sarkozy justifierait toutes les violences faites aux femmes car les maris maltraitants, les violeurs et les harceleurs ne seraient responsables de rien, leurs gênes comportant, selon lui, une violence ontologique. Enfin, ce type de propos renvoie à une Histoire inquiétante, à un monde de castes et de sous-hommes, bien loin de nos démocraties.

    Encore une fois, le slogan de campagne du candidat de l’UMP « Ensemble tout devient possible » prend un sens lugubre. Oui, tout devient possible avec M. Sarkozy surtout le pire !

    Anne Souyris, Porte-parole"

     

    Info en ligne depuis le 5 avril 2006
    Mise à jour le 12 avril 2007
    Article consulté 887 fois.

     

    Réagir à cet article : poster un commentaire