AGIR ICI ET MAINTENANT


 

Contre la publicité à l’école : jugement du tribunal administratif concernant le partenariat Education Nationale - Disney


Info diffusée par l'association :

Résistance à l’Agression Publicitaire (RAP)
Voir le site


Toutes les infos de Résistance à l’Agression Publicitaire (RAP)

Sur le même thème

A bas la pub


 

"Depuis quelques années, les intrusions commerciales et publicitaires se développent au sein même du service public de l’ Education nationale.

Les "partenariats" conclus entre des entreprises et le ministère, les rectorats, les établissements jouent un rôle majeur dans la marchandisation en cours. La liste déjà fort longue des "partenaires" de l’Education nationale ( banques, sociétés publicitaires, firmes du secteur de la mode, entreprises liées à l’usage d’internet,MEDEF, SFR, Pinault-Printemps-Redoute...) ne cesse de s’élargir.(1)

Il est évidemment indispensable qu’un débat public s’engage sur ces questions, mais, en attendant et pour nous occuper de ce qui nous regarde, il est possible d’agir personnellement et concrètement pour s’opposer à cette politique de partenariats qui mine et dévoie le service public, soumettant l’Ecole et les élèves aux intérêts marchands.(2)

A la rentrée 2005, Disneyland Resort Paris- Département Education ( ?! ) faisait circuler dans les établissements scolaires un catalogue," Des programmes éducatifs au service de votre pédagogie". Cette publication vantait le parc Disney, ses multiples activités, ses guides "pédagogiques", ses parcours "pédagogiques", invitait enseignants, documentalistes et directeurs d’établissements à une " journée découverte", sans oublier, bien sûr, de proposer les formules de séjours et les tarifs préférentiels de Disney pour les groupes scolaires....

Disney réalisait ainsi, avec la caution du ministère qui autorisait la diffusion de ce catalogue, une opération publicitaire lui permettant de capter le public scolaire, cible commerciale convoitée.

Officialisant encore un peu plus cette démarche publicitaire, l’ONISEP ( office national d’information sur les enseignements et les professions, sous tutelle du ministère) affichait son logo sur le catalogue dans lequel étaient également présentés des "guides pédagogiques réalisés avec l’ONISEP".

Désirant en savoir un peu plus sur le partenariat conclu entre l’ONISEP et Disneyland Resort Paris, je demandais au MEN et à l’ONISEP copie de la convention signée à l’occasion de la conclusion de ce partenariat. L’ ONISEP refusant de communiquer ce document, je m’adressais à la CADA (commission d’accès aux documents administratifs), puis déposais un recours devant le tribunal administratif de Paris.

Vous trouverez en pièce jointe le jugement du tribunal qui annule la décision de refus.

L’ONISEP a deux mois pour se pourvoir en cassation. En attendant, l’établissement public doit communiquer la convention, un courrier lui a été adressé en ce sens.

A suivre..."

Par Christiane Levilly, membre de la commission marchandisation de l’ Education d’ATTAC, administratrice de R.A.P.

- En savoir plus sur le partenariat Disneyland-ONISEP.

(1) Une circulaire, dite "code de bonne conduite des interventions des entreprises en milieu scolaire" ( circulaire n° 2001 053 du 28 mars 2001, publiée au B-O n° 14 du 5 avril 2001) a apporté une couverture officielle a ces pratiques illégales. De nombreuses organisations sont signataires d’un manifeste demandant son annulation ( voir le manifeste sur le site de R.A.P.)

(2) La procédure à suivre pour engager ce type de démarche est indiquée dans le 4 pages du groupe Education du comité ATTAC 78 sud, ’ Education nationale, de bien dangereux partenaires !" ( consultable sur le site de R.A.P)

 

Info en ligne depuis le 8 avril 2006
Mise à jour le 9 novembre 2006
Article consulté 2069 fois.

Réagir à cet article : poster un commentaire