AGIR ICI ET MAINTENANT


 

La guerre de l’ortie aura-t-elle lieu ?


Info diffusée par l'association :

Cyberacteurs
Voir le site


Toutes les infos de Cyberacteurs

Sur le même thème

Ecologie

Consommation

Droit

Action ponctuelle

Action

Pétition


 

"Faute de leur homologation il est dorénavant interdit sans tomber sous le coup de la loi d’exposer les propriétés des produits phytosanitaires naturels comme par exemple le purin d ortie utilisé depuis plus de deux siècles"

"Le 31 août 2006 un paysagiste élagueur dans le département de l’Ain a reçu la visite de 2 inspecteurs : un de la Direction Nationale des Enquêtes de Concurrence de Consommation et de Repression des Fraudes (DNECCRF) et un autre du Service Régional de la Protection des Végétaux (SRPV) .

Officiellement selon un fax parvenu 3 jours auparavant il s’agit d’une visite visant à "examiner la conformité" de son entreprise relative a la protection des végétaux lequel document ne fait toutefois pas mention de la présence de la DNECCRF. En fait au cours de cette inspection de nombreux documents ont été saisis.

En fait les inspecteurs ont fait remarquer au paysagiste (selon le PV)qu’en l’absence d’homologation des produits dont il fait la promotion il ne pouvait pas mentionner dans ses cours et stages de quelconques propriétés fongicides insecticides acaricides de ces préparations et procédés exposés dont le purin d’ortie

Une remarque qui s’appuie sur la loi d’orientation agricole n° 2006-11 du 5 janvier 2006 qui institue l’interdiction de "toute publicite commerciale et toute recommandation" pour les produits phytopharmaceutiques contenant une ou plusieurs substances actives destinés au traitement des végétaux dès lors que ces produits ne bénéficient pas d’une autorisation de mise sur le marché ou d’une autorisation de distribution pour expérimentation. "En clair faute de leur homologation il est dorénavant interdit sans tomber sous le coup de la loi d’exposer les propriétés des produits phytosanitaires naturels comme par exemple le purin d ortie utilisé depuis plus de deux siècles ", commente Pascal Farcy d’Echo-nature.

Mais alors quid de l’eau bouillante doit-on aussi cesser d’en vanter les vertus herbicides ?

« Au lieu de simplifier et d’aider financièrement les homologations des produits d’origine naturelle afin d’en faciliter la mise sur le marché, les pouvoirs publics ont choisi de céder aux pressions du lobby des fabricants de pesticides. En effet en prétendant non seulement interdire la vente de produits naturels traditionnels mais également le simple énoncé de leurs propriétés insecticides, fongicides ou herbicides, ils ont clairement choisi le camp de l’industrie des pesticides, celle qui est responsable d’une pollution genevrière de notre environnement de nos aliments et de nos organismes. Le MDRGF va maintenant se battre pour que soit reconnu le droit à utiliser et à promouvoir les préparations phytosanitaires d’ origines naturelles dans l ’intérêt de notre environnement et de notre santé » Déclare Francois Veillerette President du MDRGF."

- Signer cette pétition (Cyberaction 185).

- Télécharger l’article de loi en question ou le projet de loi en entier.

- Une pétition relayée également par Objectif bio.

 

Info en ligne depuis le 18 septembre 2006
Article consulté 1150 fois.

Réagir à cet article : poster un commentaire