AGIR ICI ET MAINTENANT



 

Forêts africaines : espaces en danger


Info diffusée par l'association :

Greenpeace
Voir le site


Toutes les infos de Greenpeace

Sur le même thème

Ecologie

Action ponctuelle

Action

Pétition

Afrique


 

Pétition au Président Chirac pour la protection des forêts du Congo

Sommaire :

  • Les forêts du Congo
  • Le siège européen de la Banque Mondiale à Paris recouvert par Greenpeace d’un immense voile
  • "Dans le bassin du Congo, la deuxième forêt tropicale de la planète est plus que jamais en péril, résistant mal aux coups de butoirs de l’exploitation industrielle du bois et de ses effets induits : pillage des ressources et destruction du cadre de vie de millions de personnes.

    L’exploitation de la forêt ne profite pas aux populations locales mais aux exploitants étrangers et à leurs réseaux affiliés. Après le Cameroun, le Gabon et la République du Congo, la même tragique histoire risque de se répéter en République Démocratique du Congo, jusqu’alors relativement préservée de la menace.

    Des modes d’exploitation moins destructeurs doivent être encouragés de toute urgence. La France doit cesser de financer les forestiers par le biais de l’Agence française de développement (AFD). Il est temps que les bailleurs de fond tirent les leçons de leurs échecs et se comportent comme des acteurs responsables et transparents. Il est encore temps pour M.Chirac d’amender un bilan environnemental désastreux en Afrique.

    Greenpeace demande à M.Chirac de traduire en actes ses beaux discours et de s’engager concrètement en faveur de la protection des dernières forêts encore intactes d’Afrique centrale."

    - Envoyer une lettre à Jacques Chirac depuis le site de la campagne Greenpeace pour la protection des forêts du Congo

    Des images de Greenpeace à Cannes, pour le Sommet France Afrique : "Des activistes de Greenpeace protestent lors de l’ouverture du Sommet France Afrique à Cannes. Accrochés à une grue ils ont déployé des banderolles affichant le message "Non au pillage des Forêts Africaines"."

    Les forêts du Congo

    "Deuxième massif de forêts tropicales humides au monde après l’Amazonie, les forêts du Congo s’étendent du Cameroun à la République Démocratique du Congo (RDC) en passant par la République Centrafricaine, le Congo Brazzaville, la Guinée Équatoriale et le Gabon. Une région immense, grande comme trois fois la France et cinquante-cinq fois la Belgique (environ 1.700.000 km²) !

    Des dizaines de millions de personnes dépendent de ces forêts pour leur survie. Rien qu’en RDC, quarante millions de personnes - agriculteurs bantous, communautés de pêcheurs et Pygmées semi-nomades - dépendent de la forêt pour leur alimentation, leurs plantes médicinales ou leur approvisionnement en énergie. Dans cette région, des cultures entières sont basées sur leur relation avec la forêt.

    D’une exceptionnelle valeur écologique, les forêts du Congo abritent 270 espèces de mammifères, dont 39 endémiques. Trois de nos cousins génétiques - le gorille, le chimpanzé et le bonobo - dépendent de ces forêts pour leur survie. Les forêts du Congo abritent également de magnifiques animaux tels que l’okapi et le paon du Congo, que l’on ne trouve nulle part ailleurs. On y trouve aussi d’importantes populations de buffles de forêt, de rares antilopes bongo et de grands troupeaux d’éléphants de forêt. On y a recensé près de 10.000 espèces de plantes, dont 3.300 uniques à la région.

    Les forêts du Congo revêtent également une importance capitale dans le cadre de la protection du climat au niveau mondial.

    Les forêts tropicales africaines formaient auparavant une ceinture verte continue traversant l’Afrique du Sénégal à l’Ouganda. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Pour les forêts restantes encore largement intactes, l’exploitation industrielle du bois représente une des plus grandes menaces, rendant le futur des peuples et animaux qui y habitent, ainsi que celui du climat planétaire, incertains... Il n’est pas trop tard pour sauver ces forêts, mais le temps presse !"

    - En savoir plus sur le site www.forets-du-congo.org/, au son de la musique africaine.

    Le siège européen de la Banque Mondiale à Paris recouvert par Greenpeace d’un immense voile

    Le 11/04/07 - Le siège européen de la Banque Mondiale avenue d’Iena vient d’être recouvert d’un immense voile disant "Non au pillage des forêts du Congo". Greenpeace demande à l’institution financière internationale d’arrêter de cautionner le saccage de la deuxième forêt tropicale de la planète.

    Dans son nouveau rapport « Le pillage des forêts du Congo », rendu public aujourd’hui, Greenpeace révèle l’étendue des troubles sociaux et environnementaux directement imputables aux grandes compagnies forestières en République Démocratique du Congo (RDC).

    - Lire la suite.

     

    Info en ligne depuis le 18 février 2007
    Mise à jour le 2 mai 2007
    Article consulté 2154 fois.

    Réagir à cet article : poster un commentaire