AGIR ICI ET MAINTENANT


 

Le WWF parraine les créatifs qui sauront vous faire consommer


Info diffusée par l'association :

WWF
Voir le site


Toutes les infos de WWF

Sur le même thème

Ecologie

Sexisme

Protester

Boycott

Best of

Vidéo


 

Qui croit encore que le WWF est une association respectable après CA ?

Dans la newsletter de mars du WWF, j’ai été interpellée par l’invitation aux "apéros du jeudi" , laquelle fait de la publicité pour l’"agence des idées".

Qu’est-ce que c’est que cette agence, à laquelle le WWF apporte sa caution ?

En allant sur le site de l’agence, la nausée me saisit rapidement à la lecture du jargon publicitaire des plus puants de ce groupe de "planneurs stratégiques", comme ils aiment à se nommer.

Tout d’abord, le texte de l’invitation du WWF :

"Ils sont 17% de la population française. Ils préfèrent l’être à l’avoir et au paraître. Ils sont soucieux d’ouverture multi-culturelle, d’écologie et de la place du féminin dans la société. Ils recherchent le développement personnel et la spiritualité. Ils s’engagent localement au profit de causes qu’ils jugent justes. Ce sont les créatifs culturels. Un groupe émergent à la pointe du changement sociétal qui expérimente une autre façon de vivre ensemble.

Pour qu’un groupe prenne conscience de lui-même, il lui faut un événement fédérateur. Pourquoitucours (l’agence des idées), Les Inrockuptibles et le WWF-France proposent à celles et ceux qui se reconnaissent dans ce nouveau mode de vie et de penser de participer à une rencontre inédite : La création de la première chaîne TV on-line des créatifs culturels par les créatifs culturels. Pour créer du contenu, il faut un sujet. Le premier sujet portera sur la préservation de la Planète.

Ce projet participatif est ouvert à la plus grande imagination : Autour de la question écologique, tout est discutable, tout est réalisable en terme de formes et de contenu (clip, séries, flux, docu, courts métrages, spots, etc.). Tout le monde peut participer. "

Tout est discutable en effet, quand on raconte à ce point n’importe quoi. Voici quelques extraits de leurs sites et blogs :

"Nous sommes des planneurs stratégiques et à ce titre nous établissons des connections entre les marques et leurs consommateurs, entre les entreprises et leurs parties prenantes, entre les attentes émergeantes et les produits existants, entre les études réalisées et les tendances"

Leurs clients : "Des responsables d’agences de communication ou des instituts de tests qui ont une big idea, un insight à trouver, une recommandation à proposer…"

"Ils s’engagent localement au profit de causes qu’ils jugent justes", dit le WWF ? Ils rappellent pourtant sur leur site qu’ils ne s’engagent à rien (qu’à servir des "idées", les pires soient-elles), ne testent rien, ne réalisent rien : "Nous ne faisons pas de pub, nous ne vendons pas de médias, nous ne testons pas les nouveaux concepts produits...nous nous mettons pleinement au seul service des idées sans les réaliser, sans les diffuser, sans les tester..."

Attention, ils se réclament de références hautement scientifiques : économistes, sémiologues, sociologues, responsable marketing pour une marque d’alimentation pour enfants, ethnologue, psychiatre spécialisé dans l’étude de l’euphorie !!!!!!!!!!!!, chercheur CREDOC, au CNRS...

"Nous avons plusieurs vies a vivre, et nous les vivons comme nous en en avons envie. C’est la fin du marketing statutaire, et l’avènement du marketing de l’ego. "

"Aujourd’hui nous fonctionnons en réseau et chaque jour de nouvelles façons d’être ensemble sont explorées en dehors des structures économiques et politiques en place. Le mot qui revient c’est "’intéractions".....oui mais comment ? Ou ? avec qui ? Quand les magasins deviendront ils des lieux de rencontre ? Comment les partis politiques peuvent ils être ouverts et vraiment fomenter le débat...et comment les associations peuvent elles mobiliser leurs membres dans un seul élan ?"

Les magasins, les partis politiques et les associations mobilisant "dans un seul élan" toute cette créativité... Oui, d’un seul élan, le WWF est devenu aussi peu fréquentable que les magasins et les partis politiques.

Attendez c’est pas fini !

JÉRÉMY DUMONT, le patron de Pourquoi tu cours ?, interrogé par le Figaro : "Pour lui, la décroissance est un marché comme les autres. « Le mouchoir en tissu est décroissant : il est réutilisable et respecte la nature [1] . Le i-phone est décroissant : un seul produit, plus de services », explique-t-il. Il n’est pas seul à le penser. De plus en plus d’entreprises jouent le développement durable pour attirer de nouveaux clients. [...] Les deux Yotel qui ouvrent cette année en Grande-Bretagne - l’un à l’aéroport de Gatwick, l’autre à Heathrow - le prouvent. Des cabines de 10 mètres carrés, inspirées des premières classes de la compagnie British Airways et des hôtels-capsules japonais, suréquipées et louables pour quatre heures. « La flexibilité totale pour un concept révolutionnaire qui offre la solution aux hôtels chers et ennuyeux que l’on trouve tout autour du globe », affirme leur concepteur. « Un produit tout à fait décroissant : moins d’espace et plus de design », confirme Jérémy Dumont. Avec son équipe, il a réalisé une étude sur le sujet. Il estime que la décroissance « n’est pas l’opposé de la croissance. C’est peut-être l’idée de remettre l’innovation aux commandes, de ne plus produire des choses inutiles. »

Ils se disent "soucieux de la place du féminin dans la société" ? En effet, ils consacrent quelques articles aux femmes (comme aux gays), parce qu’"Un nouvel individu émerge en dehors des cadres conventionnels. Le consommateur tel que nous l’envisagions, n’existe plus. Il ne peut plus être standardisé dans des typologies marketing, ni regroupé arbitrairement dans des catégories statistiques ou des tribus."
Alors on étudie le mode de vie nouveau des femmes, dans des articles comme "les femmes arrivent : la nouvelle cible marketing" ou encore ""comment cibler les individus" : ll faut connaître les femmes" où on peut lire cette pépite :

"Les femmes d’aujourd’hui sont les mêmes que celles d’hier mais la grosse différence est qu’elles prennent conscience de leur valeur, petit à petit. Elles ont du mal à se reconnaître dans les modèles qu’on leur renvoie et cela crée souvent chez elles un gros malaise. Les publicitaires, chefs d’entreprises et directeurs de publication qui prendront réellement conscience du potentiel des femmes ont de fortes chances de récolter un énorme jackpot. Quand elles sont soutenues, elles ont tendance à s’efforcer de rendre au centuple ce qu’elles ont reçues."
Ne dit-on pas la même chose des chiens, meilleur ami de l’homme ?

Voici en images le rôle des femmes vu par cette fabuleuse agence : voir la vidéo. Dans ce spot publicitaire pour la classe affaire de lynx jet, les créatifs inventent le futur du voyage en avion où les hommes d’affaire sont... des hommes et les femmes... des hôtesses prostituées pour le plus grand confort de ces messieurs.

Protestez contre cette mascarade en réagissant sur le site du WWF.

- A lire aussi : Les « créatifs culturels »® et l’idéologie capitaliste, Agoravox, mai 2008

 

Info en ligne depuis le 19 avril 2007
Mise à jour le 6 mai 2009
Article consulté 2859 fois.

 


Notes :

[1] Voir l’article Kimberly-Clark et Kleenex, impliqués dans la destruction de la forêt boréale.

Réagir à cet article : poster un commentaire