AGIR ICI ET MAINTENANT


 

Manifeste des sans-voie "irresponsables"


Info diffusée par l'association :

Vélorution
Voir le site


Toutes les infos de Vélorution

Sur le même thème

Ecologie

Droit

France

Action ponctuelle

Action

Pétition

Transports

Vélo


 

"Des centaines de milliers de cyclistes roulent au quotidien dans les rues des villes françaises. Ils et elles le font dans des conditions dangereuses parce que les véhicules motorisés se sont accaparé la rue, avec le soutien des pouvoirs publics et au mépris des usagers de la voirie les plus vulnérables.

Alors oui, pour essayer de devancer la meute motorisée (son bruit, ses odeurs...), il arrive aux cyclistes de passer au rouge, comme le fait n’importe quel piéton ; et alors oui, il leur arrive aussi de prendre un sens interdit, parce qu’il est moins dangereux de croiser une voiture ou une moto que de se faire doubler par elles. Mais, au nom d’un code de la route qui n’a été conçu que pour les véhicules motorisés, l’autorité publique ne trouve rien de mieux que de sanctionner ces cyclistes, au prix fort.

Je déclare que je suis l’un-e de ces cyclistes : légitime, mais illégal-e (du moins en France). Je déclare avoir brûlé un feu, avoir pris un sens interdit. Je déclare que, pour ma sécurité, je continuerai à le faire, dans le respect absolu des piétons et sans gêner les autres usagers, tant que n’aura pas été mis en place le code de la rue que nous réclamons."

- Signez le manifeste.

Voir aussi :

- "Le respect du code de la route par les cyclistes en débat", un article du Monde du 30.04.07.
"Les cyclistes devraient pouvoir rouler dans les sens interdits, créés dans le seul objectif de fluidifier le trafic des voitures", propose Monique Giroud, vice-présidente de la Fédération française des usagers de la bicyclette (Fubicy)."

- Du code de la route au code de la rue : la FUBicy milite pour un code de la rue, respectueux de tous les usagers, à commencer par les piétons et les cyclistes.

 

Info en ligne depuis le 5 octobre 2007
Article consulté 833 fois.

Réagir à cet article : poster un commentaire