AGIR ICI ET MAINTENANT


 

Ecrans publicitaires à cristaux liquides du métro : quand la RATP se moque des libertés et de la santé publiques


Info diffusée par l'association :

Résistance à l’Agression Publicitaire (RAP)
Voir le site


Toutes les infos de Résistance à l’Agression Publicitaire (RAP)

Sur le même thème

Consommation

A Paris

A bas la pub

Transports


 

Par R.A.P, Souriez Vous Etes Filmés, Big Brother Awards et Robin des Toits.

"RATP : Le cauchemar publicitaire continue :

La RATP et sa régie publicitaire Métrobus sont sur le point de déployer, dans le métro parisien, 400 écrans ACL (affichage à cristaux liquides) diffusant en boucle de la publicité animée. 4 écrans sont déjà actifs à la station Etoile. Processus enclenché sans aucune concertation, et au mépris de nombre d’usagers et d’associations qui souhaiteraient au contraire une réduction de la pression publicitaire.

Au delà cette agression publicitaire dernier cri, l’intégration de nouvelles technologies dans ces dispositifs pose de sérieux problèmes de liberté et de santé publiques : vidéosurveillance, étude des passants à des fins publicitaires, électro-pollution par transmission Bluetooth...

Nouvelles atteintes aux libertés publiques :

Des capteurs installés dans les écrans permettent de mesurer le nombre de personnes qui passent, et analysent les réactions des passants afin de détecter quel élément de l’image a retenu leur attention, donc de constater de manière précise l’efficacité des publicités. Ces capteurs doivent aussi pouvoir donner, à terme, des informations sur l’âge et le sexe des passants réceptifs à chaque campagne… Le tout… à l’insu des citoyens ! Un tel procédé est-il moralement acceptable ? Est-il même légal ?

La diffusion de publicités sonores sera aussi une possibilité ; par ailleurs, les voyageurs pourraient, à terme, être amenés à recevoir des messages sur leur téléphone mobile via le Bluetooth.

Dangers sanitaires de l’électro-pollution : où est le principe de précaution ?

L’Electro Hyper Sensibilité (EHS) est officiellement reconnue comme pathologie dans de nombreux pays européens : or, la technologie Bluetooth est dans le collimateur des experts. L’installation de ce nouveau dispositif, probablement dangereux (notamment pour les enfants et les personnes électro-sensibles), est d’autant plus scandaleuse que de récentes études internationales, validées notamment par l’OMS et le Parlement européen, dénoncent le risque sanitaire des technologies sans fil.

Alors que La RATP refuse à ce jour de répondre à nos sollicitations, nous demandons la suspension immédiate de l’installation de ces nouveaux écrans publicitaires, et la tenue d’un débat public."

Conférence de presse le mercredi 28 janvier 2009, à 11 h, au bar l’Étoile 1903, 4 avenue de Wagram, 75008 Paris, avec la présence possible d’élus (Yves Contassot, Jacques Boutault et/ou Anne Souyris…). La conférence sera suivie à 12h30 d’une « surprise » très visuelle.

 

Info en ligne depuis le 27 janvier 2009
Article consulté 2433 fois.

Réagir à cet article : poster un commentaire