AGIR ICI ET MAINTENANT


 

Contre l’extension de l’usage des fichiers bancaires

Dans la rubrique

Infos

Sur le même thème

Consommation

Politique

Droit

France

Luttes sociales


 

Face aux nouvelles finalités avancées par les promoteurs du "fichier positif", la CNIL a réaffirmé sa position relevant le caractère disproportionné de la solution représentée par la centrale positive, quelle que soit la finalité avancée.

"Nous utilisons tous de plus en plus les services du réseau bancaire. Le rapport que nous pouvons avoir avec notre banquier est plutôt un rapport de confiance et nous souhaitons qu’il le reste. La prévention du surendettement a déjà conduit à la création de fichiers informatisés gérés, il est vrai, par la Banque de France, mais sujets toutefois à des utilisations plus ou moins cohérentes avec les finalités poursuivies. Souvent les banquiers restent braqués essentiellement sur le risque représenté par des clients insolvables et peu scrupuleux. Ils tentent donc de consulter les fichiers existants pour se prémunir contre de tels risques. Détournant ainsi les objectifs, notamment du FICP, dont le rôle est de prévenir les incidents répétés de remboursement et l’endettement excessif. De tels fichiers sont appelés « fichiers négatifs ».

Aujourd’hui, un nouvel échelon risque d’être franchi par la mise en œuvre de fichiers dits « positifs », c’est-à-dire permettant de connaître les capacités de chacun d’entre nous face à l’offre de consommation. La mise en œuvre de ce genre de fichiers a toujours été déconseillée par la CNIL et aujourd’hui encore les réticences demeurent. Le rôle de la CNIL en la matière n’est pas de fermer le débat mais au contraire de permettre les évolutions pour le bien-être des consommateurs et surtout pour le respect de leur intimité. Si le Gouvernement veut effectuer une relance de la consommation en libérant les prêts destinés à cet effet, la CNIL ne doit pas pour autant oublier de jouer son rôle de protection des individus."

Philippe NOGRIX, Sénateur, Membre de la CNIL

Source : La "Lettre InfoCNIL"

Compte tenu des enjeux en matière de protection des données personnelles et vie privée, la CNIL a décidé la création d’un groupe de travail lequel devra remettre à la Commission un rapport de synthèse destiné à être rendu public.

Plus d’infos sur le site de la CNIL

Voir aussi : d’autres articles sur le site de la CNIL :

Comment les banques informent-elles leurs clients de l’utilisation faite de leurs données personnelles ?

La cnil délivre un avertissement à quatre banques

 

Publié le 22 juin 2004
Mis à jour le 22 juin 2004
Article consulté 653 fois.

 

Réagir à cet article : poster un commentaire