AGIR ICI ET MAINTENANT



 

Présentation de RAP (Résistance à l’Agression Publicitaire)


Info diffusée par l'association :

Résistance à l’Agression Publicitaire (RAP)
Voir le site


Toutes les infos de Résistance à l’Agression Publicitaire (RAP)

Sur le même thème

Consommation

A bas la pub


 

"L’association a pour objet d’aider à la prise de conscience des procédés publicitaires destinés à la mise en condition de la personne, du consommateur et du citoyen et d’en combattre les nuisances humaines, sociales et environnementales.

Particulièrement parmi ces dernières, l’association a pour objet de lutter contre l’affichage dégradant le paysage et le cadre de vie, les pollutions et gaspillages induits (notamment par les prospectus), l’apologie du gaspillage et des consommations d’énergie et d’agir en faveur du respect et de l’application de la législation relative aux publicités, enseignes et préenseignes.

Elle agit également contre les pratiques commerciales abusives, pour l’information objective et pour la défense de la vie privée, notamment contre les abus des fichiers informatiques.

Dans un souci permanent d’humanisme et de démocratie, elle vise enfin la sensibilisation du public, notamment celle des plus jeunes qui doivent pouvoir acquérir l’esprit critique nécessaire à leur futur rôle de citoyens autonomes ; elle s’oppose en particulier à toute introduction de la publicité au sein du système éducatif ; elle recherche l’implication des citoyens dans le respect des particularités et convictions de chacun."

- En savoir plus.

Une interview de François Brune, cofondateur de R.A.P. et auteur du livre "le Bonheur Conforme".
Extraits :
"Faire de la publicité pour un produit - faire connaître au public ce qui est d’intérêt public - est une des composantes de la liberté d’expression. Mais la place accordée à toute information doit être proportionnelle à son importance. Or, l’espace offert aux publicitaires est démesuré par rapport à l’importance des produits qu’ils vantent. La première des choses à faire, c’est donc de réduire massivement cet espace.
En allant un peu loin, je pense que la publicité devrait se limiter essentiellement aux lieux de consommation : les magasins et centres commerciaux. De même que la parole professorale se limite essentiellement à l’école et la parole religieuse à l’église. Elle n’a pas à être ailleurs.
[...] on a laissé les publicitaires s’arroger le monopole de la communication sur les produits. Pourquoi ne pas imaginer des émissions d’information sur les produits qui donneraient la parole aux annonceurs, mais aussi à leurs contradicteurs ? Face à une critique bien construite, les entreprises seraient bien forcées de vanter les qualités propres de leurs produits, sans baratin ! Leurs discours s’adresseraient enfin à l’homme rationnel et plus aux pulsions infantiles du consommateur."

 

Info en ligne depuis le 9 janvier 2004
Mise à jour le 9 novembre 2006
Article consulté 1521 fois.

Réagir à cet article : poster un commentaire