AGIR ICI ET MAINTENANT


 

Les malades avant les brevets


Info diffusée par l'association :

ATTAC
Voir le site


Toutes les infos de ATTAC

Sur le même thème

Droit

Action ponctuelle

Action

Pétition

Boycott

Asie


 

Signez la pétition de MSF pour protéger l’accès aux médicaments à prix aborables

La compagnie pharmaceutique Novartis intente un procès à l’Inde. Si Novartis gagne ce procès, des millions de personnes dans le monde verront se tarir une source de médicaments à des prix abordables.

"MEDICAMENTS GENERIQUES : ATTAC APPELLE A SIGNER LA PETITION DE MSF

Novartis, troisième laboratoire pharmaceutique mondial, s’attaque au gouvernement indien à propos de la production de médicaments génériques en dénonçant la loi indienne sur les brevets adoptée début 2005. Cette loi a mis l’Inde en conformité avec les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur la propriété intellectuelle (accord ADPIC  : Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce). Conformément à l’accord ADPIC, elle renforce considérablement l’emprise des brevets et leur durée. Toutefois, et notamment grâce à une forte mobilisation des ONG en 2005, elle contient une exception qui permet de ne pas breveter les médicaments ne comportant pas de réelles innovations. C’est le cas du Glivec, médicament contre des formes de cancer, que l’Inde refuse de breveter.

Comme en Afrique du Sud en 2001, les grandes entreprises pharmaceutiques, ici Novartis, tentent de s’opposer à ces dispositions en intentant un procès au gouvernement indien pour qu’il abandonne la fabrication de génériques. Il s’agit pour ces entreprises de pouvoir occuper le marché avec des médicaments de leur marque. Si Novartis gagnait ce procès, ce serait la porte ouverte à une généralisation de l’interdiction de fabriquer des génériques en Inde. Or les génériques indiens soignent des populations nombreuses, qui autrement n’auraient pas accès aux soins : près de 70% des exportations de médicaments indiens se dirigent vers les pays en développement, plus de la moitié des médicaments utilisés dans ces pays pour le traitement du sida sont produits en Inde. Pour Attac, le droit d’accès aux soins et plus largement le droit à la santé sont des droits fondamentaux de la personne humaine et des droits sociaux, qui ne sauraient être subordonnés à des considérations mercantiles. C’est la raison pour laquelle Attac signe et appelle à signer la pétition initiée par Médecins Sans Frontières, qui vise à exiger que Novartis abandonne son procès contre le gouvernement indien, pour permettre la fabrication de médicaments génériques.

Attac France, Montreuil le 26 janvier 2007"

- Signer la pétition et accéder au dossier sur le site de Médecins sans frontière pour en savoir plus.

- Source : lettre d’info d’Attac.

 

Info en ligne depuis le 26 janvier 2007
Article consulté 777 fois.

Réagir à cet article : poster un commentaire