AGIR ICI ET MAINTENANT


 

Action féministe contre les publicités Aubade


Info diffusée par l'association :

Collectif contre le publisexisme
Voir le site


Toutes les infos de Collectif contre le publisexisme

Sur le même thème

A Paris

Sexisme

A bas la pub


 

Communiqué de presse :

À l’initiative du Collectif Contre le Publisexisme, environ 25 personnes ont sabré le champagne en cette belle journée du 13 mai pour saluer la fin de la campagne publicitaire « Leçons de séduction » devant la boutique Aubade située rue du Vieux Colombier, dans le 6e arrondissement de Paris. Une banderole a été déroulée devant la vitrine du magasin, avec l’inscription « Femmes affiches, femmes potiches, on en a plein les miches ! ». Tandis que quelques militantEs étaient rentréEs dans la boutique pour inviter les vendeuses à se joindre à la célébration et à y convier leur gérante, d’autres à l’entrée du magasin scandaient « Nos corps n’ont pas besoin de vous dentelles, nos têtes n’ont pas besoin de vos leçons » ou encore « Jouissons sans entrave et sans Aubade ! » en distribuant des tracts aux passantEs.

L’objectif de l’action était de dénoncer les stéréotypes véhiculés par Aubade à travers cette campagne de pubs, qui met en scène des images soi-disant artistiques de femmes morcelées qui ne nous ressemblent pas. Dans les pubs d’Aubade, jamais de poils, jamais de cellulite, jamais de bourrelets ou de rides : toutes les femmes sont blanches, jeunes, minces et ultra-souples. En instaurant un modèle unique de féminité et d’(hétéro)sexualité, Aubade se fait le relais du patriarcat et de l’appropriation du corps des femmes pour mieux les maintenir dans une position subalterne.

Depuis plusieurs années déjà, la marque de sous-vêtements de luxe Aubade nous gratifiait régulièrement de « leçons » de séduction qu’il faudrait suivre pour réussir dans la vie (c’est-à-dire se trouver un mec) et que la marque elle-même qualifie de « cultes ». Un gros plan sur une paire de fesses nous invitait, dans la leçon n°50, à « lui rappeler [notre] générosité », dans la leçon n°2, à « le prendre par les sentiments » et dans la leçon n°9, à « détourner la conversation ». Pour « arrêter de l’énerver » (leçon n°37) et « lui offrir [notre] cœur (leçon n°45), une seule solution : se déshabiller ! 90 leçons qui, sous couvert de nous apprendre à manipuler les hommes, voulaient nous faire perdre du temps, de l’énergie et de l’argent.

Collectif Contre le Publisexisme
145, rue Amelot
75011 Paris
ccp.samizdat.net

 

Info en ligne depuis le 16 mai 2008
Article consulté 913 fois.

Réagir à cet article : poster un commentaire