AGIR ICI ET MAINTENANT



 

Cyberaction : My toxic Valentine


Info diffusée par l'association :

Greenpeace
Voir le site


Toutes les infos de Greenpeace

Sur le même thème

Ecologie

Consommation

Action ponctuelle

Action

Protester

Infos conso


 

Greenpeace révèle la présence de substances chimiques dangereuses dans les parfums

Sommaire :

  • Mise à jour mai 2005 : Reach verra le jour
  • "Paris, le 10 février 2005 : Selon un rapport d’analyses rendu public aujourd’hui par Greenpeace [1], s’asperger de parfum nous expose à des substances chimiques persistantes, suspectées de pénétrer le corps, avec des effets graves pour la santé à long terme.

    Le rapport "Un parfum de scandale" présente les résultats de l’analyse de 36 parfums mondialement connus et démontre la présence de substances chimiques fabriquées par l’homme, notamment les esters de phtalates et les muscs de synthèse.

    La législation actuelle est insuffisante et ne nous protège pas de l’exposition aux substances chimiques qui se trouvent dans les cosmétiques et beaucoup d’autres produits de consommation courante.

    Le projet de la nouvelle réglementation à l’échelle européenne REACH [2] pourrait en partie résoudre ce problème : elle oblige notamment l’industrie chimique à abandonner progressivement l’utilisation des substances chimiques dangereuses et à les remplacer par des alternatives plus sûres. Cependant, ce projet de loi est constamment victime d’un lobbying intensif de la part de l’industrie chimique et du gouvernement américain actuel. Greenpeace est convaincu que REACH ne parviendra à une protection véritable contre les substances chimiques dangereuses qu’à travers l’application du principe de substitution. Ceci implique obligatoirement d’évaluer les propriétés intrinsèques de toute substance chimique dangereuse et de la remplacer, quand c’est possible, par une alternative plus sûre."

    En savoir plus

    Participer à la cyberaction "REACH et cosmétiques"

    Envoyez une e-carte pour faire connaître cette campagne

    Mise à jour mai 2005 : Reach verra le jour

    "Les industriels renoncent à torpiller le projet d’évaluation des produits chimiques.
    Ce n’est plus qu’une question de temps. Reach, l’ambitieux et controversé projet de législation européenne sur les produits chimiques, verra le jour. L’industrie, farouche adversaire du projet, a renoncé à le torpiller. Mais pas à l’amender."

    Lire l’article de Libération - 28 avril 2005.

     

    Info en ligne depuis le 10 février 2005
    Mise à jour le 2 mai 2005
    Article consulté 1688 fois.

     


    Notes :

    [1] Peters, Ruud, (2005) "Phthalates and artificial musks in perfumes," (en anglais) R&I-A 2005-011, TNO Environment and Geosciences, Department of Environmental Quality, Netherlands.

    [2] REACH pour "Enregistrement, évaluation, et autorisation des substances chimiques" a été proposée en 2003, et est actuellement discutée par les États-membres de l’Union européenne et le Parlement européen. Les associations de protection de l’environnement et de la santé publique ainsi qu’un nombre croissant d’entreprises progressistes soutiennent la revendication de la substitution obligatoire comme élément clé de la nouvelle réglementation.

    Réagir à cet article : poster un commentaire