AGIR ICI ET MAINTENANT


 

Les pesticides seraient-ils nos amis ?


Info diffusée par l'association :

Cyberacteurs
Voir le site


Toutes les infos de Cyberacteurs

Sur le même thème

Ecologie

Consommation

Action ponctuelle

Action

Pétition

A bas la pub

Alimentation


 

Des associations portent plainte contre les publicités de l’UIPP pour les pesticides. Participez à la cyberaction.

Sommaire :

  • La campagne de l’UIPP
  • Des associations portent plainte
  • Monsanto condamné (mise à jour janvier 2007)
  • Participez à la cyberaction
  • "Pesticides. Révélations sur un scandale français"
  • La campagne de l’UIPP

    "L’union des industries de la protection des plantes (UIPP) vient d’entamer une campagne d’information visant à réhabiliter les pesticides aux yeux du grand public.
    En substance, la campagne vise à montrer que les pesticides sont utilisés à bon escient, qu’ils sont contrôlés et qu’ils représentent peu de risques pour la santé et l’environnement.
    Or le secteur domestique est précisément celui où la maîtrise des quantités est reconnue déficiente et c’est surtout oublier un peu vite les effets négatifs de ceux-ci, comme les allergies, les effets neurotoxiques, les effets cancérigènes, l’impact sur la fécondité, les troubles hormonaux etc sans oublier les effets "annexes", comme le développement d’OGM résistants aux pesticides.
    Les visiteurs du site de la campagne ne sont cependant pas dupes ! En effet, au 28 février le sondage "express" présent sur le site indique que près de 80% des sondés pensent que les pesticides représentent un risque pour notre santé. Quand même !

    Deux sites plus critiques face aux pesticides (à visiter absolument !) : http://www.pan-belgium.be et http://www.pesticides.be (conseils, alternative aux pesticides).

    - Source : Newsletter du Réseau Eco-consommation (Belgique).

    Des associations portent plainte

    Lire aussi l’article de Libération "Le lobby des pesticides accusé de campagne mensongère".

    Des associations de défense de l’environnement ont assigné l’UIPP en référé vendredi devant le tribunal de Rennes au motif que la publicité causait un « trouble ». « Nous voulons que cette campagne mensongère soit suspendue » précise François Veillerette, du Mouvement pour les droits et le respect des générations futures (MDRGF).

    Les associations mènent également une cyberaction contre les magazines ­ principalement des féminins ­ qui ont publié la pub incriminée.

    Monsanto condamné (mise à jour janvier 2007)

    "C’était en 2000. À grand renfort de publicité, Monsanto assurait que le Round-Up était biodégradable, alors que la substance active de ce pesticide, le glyphosate, est un poison pour l’environnement et la santé. Attaqué par l’association Eau et Rivières de Bretagne et l’UFC-Que Choisir de Rennes, l’industriel vient d’être condamné à 15 000 euros d’amende."

    - Lire la suite sur le site de Que choisir.

    Participez à la cyberaction

    "Depuis le 10 février, les industriels de la « protection » des plantes (UIPP) ont lancé une campagne grand public à destination des mères et pères de famille publiée dans Elle, Télérama, Paris Match, Avantage, Marie Claire, Marie France... qui doit durer 6 mois.

    L’accroche de cette campagne se veut axée sur le dialogue et s’intitule : "Pesticides : on peut se poser des questions, on peut aussi y répondre".

    En fait, cette campagne vise simplement à rendre les pesticides « socialement » plus acceptables en faisant croire à un public non averti qu’ils ne sont pas dangereux, que leur emploi est totalement indispensable et que de toute façon les aliments biologiques ne sont pas meilleurs pour la santé ! (Voir à la rubrique "vos questions sur les pesticides"/ "est-ce mieux de manger bio ?".) C’est pourquoi nous vous proposons de réagir sans plus tarder à cette campagne scandaleuse.

    Pour ce faire nous mettons en place une cyberaction en destination des journaux et revues publiant ces publicités."

    Participer à la cyberaction.

    - Voir aussi : "Tous derrière l’Appel de Paris !".

    "Pesticides. Révélations sur un scandale français"

    Cet ouvrage, dont les auteurs sont Fabrice Nicolino et François Veillerette, révèle "Un système né après 1945, grâce auquel l’industrie des pesticides a pris le pouvoir, tous les pouvoirs".

    "Ce livre de 370 pages donne des noms, tous les noms. Il met en accusation l’Inra et le ministère de l’Agriculture. Il explore une à une les méthodes du lobby, dénonce les congrès « scientifiques » truqués et le rôle direct dans la désinformation de Marcel Valtat, l’homme de l’amiante, celui qui a empêché son interdiction pendant des décennies. Il raconte au passage le sort fait aux Antilles, dont certaines zones sont polluées pour des centaines d’années, et la complicité de très hauts fonctionnaires avec l’industrie dans le terrible dossier du Gaucho."

    - Consulter leur site internet.

     

    Info en ligne depuis le 1er mars 2005
    Mise à jour le 5 mars 2007
    Article consulté 1146 fois.

    Réagir à cet article : poster un commentaire