AGIR ICI ET MAINTENANT


 

Publicité pour Contrex : L’eau en bouteille n’est pas indispensable !


Info diffusée par l'association :

Agir pour l’environnement
Voir le site


Toutes les infos de Agir pour l’environnement

Sur le même thème

Ecologie

Déchets & recyclage

Consommation

Action

Agir au quotidien

Boycott

Tests et comparatifs

Acheter responsable

A bas la pub

Alimentation


 

Lettre ouverte au PDG de Nestlé

Contre une campagne de publicité qui promeut le recours à des bouteilles plastiques d’une contenance d’un litre. A l’heure où le prix du baril de pétrole dépasse les 70 dollars, nous rappelant la finitude de cette ressource rare et précieuse, cette campagne publicitaire a de quoi surprendre et offusquer les promoteurs d’un développement soutenable.

Air pour l’Environnement - Cniid - Uminate - Acalp - Vie et Paysages et EKWO

"Publicité pour Contrex : L’eau en bouteille n’est pas indispensable !

Lettre ouverte à l’attention de Monsieur le PDG de Nestlé, Monsieur Eugenio MINVIELLE L.

Monsieur le Président Directeur Général,

Votre société promeut actuellement, par l’intermédiaire d’une campagne de publicité, le recours à des bouteilles plastiques d’une contenance d’un litre. A l’heure où le prix du baril de pétrole dépasse les 70 dollars, nous rappelant la finitude de cette ressource rare et précieuse, cette campagne publicitaire a de quoi surprendre et offusquer les promoteurs d’un développement soutenable.

Alors que votre société Nestlé devrait s’astreindre à s’inscrire dans une stratégie préservant autant que faire se peut les ressources naturelles non renouvelables, vous incitez les potentiels consommateurs à gaspiller en achetant une bouteille dont le contenant n’est pas réutilisé et dont à peine une bouteille sur deux connaît effectivement un recyclage. Bien que votre société contribue au financement du recyclage par l’intermédiaire du point vert, vous n’êtes pas sans savoir que la collecte sélective plafonne et qu’à peine une bouteille sur deux est réellement recyclée, générant ainsi un gigantesque gâchis de matière première. Agir pour l’Environnement souhaite qu’enfin Nestlé s’astreigne à privilégier une réduction à la source et engage une politique en amont plus ambitieuse.

Sur plus de 7 milliards de bouteilles vendues chaque année, votre recours au tout plastique se traduit par l’incinération ou la mise en décharge de milliards de bouteilles non recyclées. Pire, au lieu de répondre aux interrogations légitimes des associations de protection de l’environnement, votre société Nestlé privilégie encore et toujours une diminution du contenant dont le ratio plastique/eau passe de 23.8 grammes de plastique par litre (pour les bouteilles de 1.5 litre) à 30 grammes de plastique par litre (bouteilles d’un litre). En incitant les consommateurs à privilégier l’accessoire et la futilité, notamment en acquérant une bouteille d’un litre, Nestlé augmente de 26% le poids de plastique utilisé !

Chaque année, l’industrie de l’embouteillage utilise plus de 300.000 tonnes de plastique. Face à l’urgence écologique, nous attendons de votre part des réponses positives et rapides. Dans le cadre de la campagne interassociative « Stop le tout-plastok », des milliers de citoyens vous ont sollicité individuellement pour réclamer de la part de votre société la mise en ouvre d’une véritable stratégie de valorisation passant notamment par la réintroduction de la consigne, permettant une réutilisation du contenant. En attendant ce retour, nous vous demandons instamment de bien vouloir suspendre sine die toute publicité en faveur des bouteilles d’eau en plastique, notamment lorsque ces dernières sont de faible contenance.

Dans l’attente d’une réponse que vous voudrez bien nous apporter, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président Directeur Général, l’expression de nos courtoises salutations.

Stéphen KERCKHOVE, Délégué général d’Agir pour l’Environnement

Clara OSADTCHY, Coordinatrice des campagnes d’Agir pour l’Environnement".

- En savoir plus.

- Voir aussi Lancement de la campagne « Bouteilles et films plastiques, STOP le tout PLASTOK ! ».

 

Info en ligne depuis le 25 avril 2006
Article consulté 6900 fois.

Réagir à cet article : poster un commentaire